Sexion d'Assaut - Quand le Rap frise l'homophobie.

Publié le par Yo.K

sexiondasso.jpg

 

Wati Bon Son, Wati Bogoss, Wati Bim bim.

Je dis "oui" comme Drogba dans la pub Kinder.

Mais...

 

Pré en bulle.


La Sexion d'Assaut, est un groupe de rap français qui actuellement donne le ton. Ce groupe, signé sur le label Wati B, a fait fureur sur internet grâce à plusieurs vidéos dans lesquelles il freestyle, il y'a tout juste un an. Aujourd'hui, après un disque d'or en moins d'un mois, il book déjà le Zenith de Paris pour novembre prochain : un succès en mode Flash Gordon.


En effet, l'ambiance "crew" nous avait manqué dans le rap français, lui qui s'adonnait plus, jusque là sur les médias de masse, à l'égotrip du rappeur solitaire coincé entre des murs de béton, Whooyoyoo (vocoder).

7 Mcs qui marient technique, style et écriture souvent travaillée... Leur album est peut-être moins entraînant que leurs freestyles pour l'instant, mais quand même, comme on dit ici à Paris : c'est la fraîcheur, papa.

J'en parle aussi car j'ai l'impression qu'il se passe quelque chose d'assez nouveau. Ca fait longtemps que l'on n'a pas entendu un groupe qui met la plupart du monde d'accord, feu SSC et ancienne école. Mais surtout qui met les jeunes d'accord, et c'est ça que je trouve que "c'est la fraîcheur, papa" (oui j'ai encore du mal à l'intégrer dans mes phrases). J'étais à Beaubourg lors de leur "show sauvage" pour la sortie de leur album, et 95% des fans venus étaient des PCS inactifs, de 13 à 19 ans. La Sexion d'Assaut était un peu les Tokio Hotel du Rap Français quoi.

Mais peu importe ! Pour une fois que les jeunes suivent des artistes qui véhiculent des messages  intelligents en phase avec notre société et notre jeunesse, je dis double "c'est la fraîcheur, papa".

 


Mais j'en viens à la raison pour laquelle j'écris cet article.

Il y a un hic.

Les MCs débitent : je bouge ma tête, whouaw super punchline ! Ah, sympa ce flow. Et d'un coup. BIM. Une phrase anti-pédé... Moins fréquentes dans leur dernier album, mais beaucoup plus courantes dans leurs précèdents projets. Trop de rimes en tout cas qui font chier.

 

Alors que ce soit normal pour un raggamuffin paumé au fin fond de sa Jamaïque qui chante à tue-tête "brûlons les pédés", j'me dis que la beuh lui a grillé quelque chose.

Ou normal pour un rappeur qui est un cliché à lui tout seul, ça ne m'étonne pas non plus.

Mais que la Sexion d'Assaut le fasse ça sonne faux. Ils offrent pourtant un rap intelligent avec des opinions plutot modernes vis à vis de plusieurs thèmes souvent mal utilisés auparavant : ils ne font pas l'apologie de la rue, ne crachent pas gratuitement sur toutes les instances, mettent en avant des valeurs tout à fait légitimes, tout en restant street... et c'est pour cela que ces propos homophobes sonnent tellement faux dans leur discours... Je trouve ça d'autant plus grave lorsqu'une grosse partie de leur public se trouve être des jeunes, qui se construisent, et qui n'ont pas forcément encore de contacts avec des homosexuels pour comparer ces propos à la réalité. 

Alors si le gay te révulse vraiment, fait comme Kery James : n'en parle plus du tout. Après s'être rendu compte que beaucoup ne trouvaient pas forcemment "hardcore" de voir "deux pédés qui s'embrassent en plein Paris", il s'est calmé sur le sujet pour ne plus en parler. C'est déjà ça, et peu importe ce qu'il en pense, tant pis pour lui.

Etre des hauts parleurs et des leaders d'opinions inflige à ces artistes une réelle responsabilité : l'homophobie est aussi choquante qu'une quelconque autre forme de racisme.

Bien sûr, c'est toujours plus compliqué lorsqu'on mélange religion, traditions archaïques, valeurs et musique, mais s'ils ne comprennent pas, il suffit juste de s'éloigner du sujet par respect pour la communauté homosexuelle, en évitant de dire des grosses conneries.

 

 

Un big up quand même pour ce groupe qui aide un peu plus à démocratiser le rap français, mais attendons peut-être qu'ils murissent un petit peu...

 

Publié dans posts hip-hop & musics

Commenter cet article

beno 17/10/2010 23:19



pfff...vous me faites trop marrer, bourgeois. Le rap ça vient de la rue, et c'est une forme d'art sans interdit ou chacun peu exprimer ce qu'il veut. Alors misogyne ou homophobe, ça veut rien
dire...
Si vous voulez une pensée uniforme, il faut écouter de la variet^'



filgood 28/09/2010 18:35



juste un commentaire sur Sexion d' Assaut et l'Homophobie... les propos dans l'interview et les paroles sont inaceptables... c'est vrais... Mais ont-ils quelques choses dans la tete ? savent-ils
seulement que Section d' Assaut est la traduction française de Sturmabteilung ? autrement dit les SA qui ont porté Hitler au pouvoir?. Savent-ils aussi que le fond, ateur des SA, Ernst Rohem
liquidé par une autre organisation criminelle, les SS pendant la Nuit des Longs Couteaux était un homosexuel affiché comme bon nombre des membres de son organisation ?



Sarah 24/09/2010 17:12



Un bon article! C'est vrai que la Sexion d'Assaut arrive à réconcilier le public avec le Rap, mais c'est pas pour autant que j'appelle sa du Rap... Pour moi les textes sont encore trop évasifs,
des rimes lâchées au hasard; des paroles liées à l'Homophobie qu'ils ne contrôlent pas forcément, sans se rendre compte de l'impact qu'ils ont dans la vie d'un jeune, comme tu le dis dans ton
article.  Les instrus sont quand même bien faites, elles savent cibler le public qui d'habitude ne serait pas tenté d'écouter, mais sa s'arrête la.


En bref (ce n'est que mon avis) c'est commercial, et pour moi c'est limite agaçant lorsqu'on entend "Désolée" ou "wati by night" tournés en boucle sur les radios alors que d'autres
écrirons des textes avec des instrus cent fois meilleurs. Mais le commercial plaît c'est pas un secret.


En tout cas j'aime beaucoup tes articles, bonne continuation ( et désolée pour le roman!




Livia 23/09/2010 19:53



Merci pour cet article !



Bagg's 21/09/2010 09:12



Maa... Les politiques sont donc pas les seuls à prendre la régression pour un "retour aux sources" lol !